Bar, ouvert du mardi au dimanche de 15h30 à 3h30 et fermé le lundi.

Restaurant, ouvert du mercredi au samedi, de 16h00 à la fermeture.

1680 Rue Saint-Denis, Montréal, QC H2X 3K6
Bureau: (514) 844-9458, Fax: (514) 844-5420

Historique

Les Terrasses Saint-Sulpice sont citées dans les guides touristiques comme étant un point de repère incontournable de la métropole montréalaise.

Véritable institution, les Terrasses Saint-Sulpice sont situées au cœur du Quartier latin, au 1680, rue St-Denis à Montréal. Elles sont installées dans une magnifique résidence victorienne érigée à la fin du 19e siècle par le président de la Banque Hochelaga et qui devint ensuite la résidence du Lieutenant-gouverneur Évariste Leblanc. Aujourd’hui restaurée, cette résidence abrite les Terrasses Saint-Sulpice et est devenue un haut lieu de rencontres où se déroulent de nombreuses manifestations sociales, artistiques et culturelles.

Un lieu convivial

Fondées en 1980 par le docteur en psychologie Maurice Bourassa et le diplomate Pierre-Luc  Pierre-Luc D’Orsonnens, les Terrasses Saint-Sulpice étaient au départ un petit café-bar qui se voulait d’abord un lieu d’échanges social et culturel. Le bar respecte toujours l’aspect du lieu convivial où les gens peuvent venir en toute quiétude, puisque l’on y retrouve une sécurité des clients basée sur l’accueil et la prévention.

Un décor patrimonial

En vue de préserver le caractère patrimonial du site, les fondateurs ont favorisé le maintien de l’architecture originale et des matériaux d’époque de cette résidence et ce en mettant en valeur à la fois ses boiseries, la configuration des pièces, qui deviennent autant de bars d’ambiances différentes, ainsi que ses jardins. Les Terrasses Saint-Sulpice comptent plus de 1000 places réparties sur 4 étages, une terrasse en façade ainsi qu’un immense jardin-terrasse située à l’arrière de l’édifice, un havre de tranquillité où l’on peut se reposer sous les féviers au son d’une magnifique fontaine.

Les Terrasses Saint-Sulpice tirent leur nom de l’ancienne Bibliothèque Saint-Sulpice installée dans l’immeuble voisin et où était située jusqu’à récemment la Bibliothèque nationale. En utilisant le nom Saint-Sulpice, les fondateurs des Terrasses ont voulu perpétuer la mémoire du nom de cette institution.

Un environnement culturel

Les Terrasses Saint-Sulpice sont au cœur de la vie culturelle montréalaise et québécoise. Le bar se veut culturel de par l’ambiance qui y prévaut et aussi par les nombreux événements qui s’y produisent : lancements, vernissages, conférences de presse, récitals, etc. L’endroit recèle en outre de biens culturels, telle, à titre d’exemple, une sculpture d’Armand Vaillancourt dévoilée lors du 30e anniversaire des Terrasses, ou encore des toiles de plusieurs peintres, une fontaine monumentale placée au cœur du jardin intérieur de la terrasse, etc.

Prix, Méritas et Bourses

Les Terrasses Saint-Sulpice et leurs fondateurs sont commanditaires de plusieurs prix et bourses, dont le Prix de la poésie des Terrasses Saint-Sulpice, la Bourse Pierre-Luc D’Orsonnens en science politique ainsi qu’en arts visuels de l’Université du Québec à Montréal, le Prix international Saint-Denys-Garneau :

Le Prix de la poésie des Terrasses Saint-Sulpice est décerné au meilleur recueil de poésie de l’année, tel que déterminé par un jury formé par la revue L’Estuaire ;

La Bourse Pierre-Luc D’Orsonnens en science politique est remise à un étudiant en science politique de l’UQÀM en vue de défrayer les coûts d’un stage à l’étranger ;

La Bourse Pierre-Luc D’Orsonnens en arts visuels est décerné à un étudiant au baccalauréat en art visuel ;

Le Prix international Saint-Denys-Garneau, créé par la Corporation Champs Vallons, vise à souligner le travail exceptionnel de création conjointe d’un livre d’artiste, poésie et arts visuels.

Tournant vert

Les Terrasses Saint-Sulpice attachent la plus haute importance à la qualité de l’environnement et ont d’ailleurs innové en confectionnant un récupérateur de verre (en instance de brevet), diminuant le volume d’entreposage et facilitant d’autant la manipulation en vue du recyclage.

  • youtube